Quatre grandes étapes encadrent l’évaluation de la formation en entreprise

1 – Avant la formation

Tout d’abord, avant même d’entamer le processus de formation, il s’agit d’évaluer vos besoins spécifiques. La mise en place d’un plan de formation a un coût certain, qu’il convient d’optimiser au mieux en l’anticipant.

D’ailleurs, les entretiens annuels ou entretiens professionnels (qui eux ont lieu tous les deux ans) aideront à mettre en avant vos besoins prioritaires.
Faites ensuite une évaluation des pré-requis. Avant de démarrer un dispositif, il est primordial de déterminer le niveau de connaissances du stagiaire.  Dans le but d’avoir à l’esprit sa marge de progrès et ainsi faciliter la mesure du chemin parcouru avant et après la formation.

Pour ce faire, rien de plus efficace qu’un test de connaissances en amont ou bien un entretien avec le formateur.

2 – Pendant la formation

Tout au long de la formation et ce, quelle qu’en soit la durée, le formateur valide la compréhension de même que l’acquisition des connaissances de l’apprenant. C’est encore le meilleur moyen de valider l’efficacité du dispositif sur place.

La plupart des formateurs utilisent dans ce contexte des tests ou des jeux de mise en situation. Ils confirment donc, la compréhension et facilitent la mémorisation de l’apprentissage sur le long terme.

3 – A l’issue de la formation

A la fin de chaque formation, il est crucial de prévoir un outil de mesure de la satisfaction des participants sur tous les éléments du dispositif tels que le contenu, la méthode du formateur, ses compétences pédagogiques, l’organisation du cursus…

En effet, ce retour d’expérience peut être fait de façon orale, en prévoyant un tour de table par exemple, ou bien de façon individuelle et écrite, notamment en distribuant des questionnaires en fin de formation (ce dernier présente l’avantage d’être plus complet).

C’est également à ce moment-là qu’il faut prévoir une évaluation finale des connaissances des stagiaires pour valider l’efficacité du cursus à chaud.
Les outils les plus fréquemment utilisés restent les quizz, les questionnaires vrai-faux, ou encore les questionnaires d’auto-évaluation avant-après.

4 – Quelques mois après avoir terminé la formation

Trois à six mois après la formation, il est nécessaire de mesurer son impact en situation professionnelle et plus précisément sa valeur ajoutée pour le salarié (on appelle ça l’évaluation de transfert) et aussi pour l’entreprise. On parle d’évaluation à froid.

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour évaluer cette étape :

  • une grille d’analyse de l’évolution des comportements suite à la formation,
  • une analyse de l’évolution des objectifs individuels,
  • de l’efficacité et de l’efficience du salarié à son poste,
  • une analyse de l’évolution des indicateurs de performance.
Aller au contenu principal